les Quatre sceaux

Samedi 18  et dimanche 19 novembre : 10h30 - 12h30 et 14h30 - 17h
 
Les Quatre sceaux ou la perception erronée de notre représentation de nous même et du monde :
 
Nous voulons  profondément tous être heureux, surmonter la souffrance et vivre dans un monde en paix. Or, force est de constater que notre souhait est plutôt mis à mal par la réalité de ce que nous vivons, les contrariétés et les expériences plus ou moins douloureuses.
Cette situation nait du fait que nous percevons d’une façon erronée notre relation à nous-mêmes et au monde, de quatre façons différentes qui sont productrices de souffrances .Nous croyons que  les choses et les événements qui sont imperma-nents et transitoires sont éternels, permanents et fixes.
Ensuite, nous croyons  que les  faits et les événements qui forment une source d’insatisfaction et de souffrances sont  source de plaisir et de bonheur véritable.  Ensuite, nous prenons  souvent comme pures et désirables des choses en réalités impures. Et enfin, notre tendance profonde est de projeter une notion d’existence réelle sur des événements et des objets qui n’en ont  pas en réalité.
Ces  perceptions  erronées de la réalité conduisent à de faux rapports avec le monde et avec nous-mêmes, qui à leur tour produisent  de la  souffrance. 
Sur la base de cette dynamique, le bouddhisme formule un principe connu sous le nom des Quatre Sceaux, que toutes  les écoles bouddhiques reconnaissent  et qui sont : 
  • Tous les phénomènes composés sont impermanents.
  • Tous les phénomènes contaminés sont insatisfaisants.
  • Tout phénomène n’existe pas en soi.
  • Le nirvana est la vraie paix.
Intervenant: 
Participation Non Adhérents: 
€40.00
Participation Adhérents: 
€28.00