La vacuité (le matin), La nature de Bouddha (l'après midi):

Samedi 14 juillet: 10h30 - 12h30 et 14h30 - 17h

La vacuité (le matin): La vacuité est la nature véritable de tous les phénomènes  - il ne s’agit pas de nier les apparences, mais de réfuter qu’elles soient permanentes, singulières et dotés d’une essence. La saisie d’un soi individuel, permanent est  ainsi une vision erronnée, qui génère des afflictions et immanquablement de la souffrance. Le Bouddha a exposé des raisonnements logiques pour démontrer que rien n’a d’existence intrinsèque, que tous les phénomènes apparaissent en dépendance les uns des autres. Ainsi, la vacuité est au delà de l’existence et de la non existence. Ceci est la réalité ultime, que l’on appréhende d’abord par l’analyse et que l’on réalise dans la méditation. Il est important de progressivement réaliser le sens de la vacuité, car elle permet à la compassion de s’élever naturellement, et de se libérer du samsara, et donc de la souffrance.

La nature de Bouddha (l'après midi):  Dans son troisième cycle d’enseignement, le Bouddha historique Shakyamuni a développé la dimension de la nature de bouddha au travers plus de 21 soutras.  Ils ont pour objectif de montrer que l’essence de tout être est pure, claire-lumière, et non conditionnée. La présence de cette nature de bouddha et de la sagesse primordiale en chaque être peut être comparée au potentiel de l’huile qui réside dans la graine de sésame. Mais l’accès à cette véritable nature est voilé par des obscurcissements liés entre autre aux afflictions. Comprendre le sens de la nature de bouddha par le discernement revient à comprendre le sens de l’éveil et à cheminer vers sa pleine réalisation. Ainsi, connaître cette nature donne une direction, une justesse et une authenticité à notre pratique.

NB : Cet enseignement est ouvert à tous afin  que chacun de ceux qui le souhaitent puissent  en profiter .  Il est  cependant conseillé d’avoir déjà des bases et des connaissances des enseignements bouddhistes , car les questions seront limitées et  il ne pourra être répondu à des questions de base (qui sont traitées dans d’autres enseignements ).

Intervenant: 

Khenpo Tchöchok

Le titre de Khenpo est l’équivalent d’un doctorat en philosophie bouddhiste, obtenu après une dizaine d’années d’études supérieures sur l’histoire du bouddhisme au travers des textes, commentaires et de la vie des maîtres. Ce titre donne notamment l’autorisation d’enseigner la philosophie bouddhiste.  Né dans les années 60,  Khenpo Karma Tchöchok est devenu moine à l’âge de vingt ans. Il a étudié  au Népal, puis à l’Institut Nalanda de Rumtek au Sikkim en Inde, où il obtint le titre de Khenpo. Il  a enseigné la philosophie bouddhiste et la langue tibétaine au Karmapa International Buddhist Institute de New Delhi et dans plusieurs pays européens, accomplissant par ailleurs de nombreuses retraites.  Khenpo Tchöchok est reconnu pour son ouverture, sa détente, sa simplicité et l’importance qu’il attache au dialogue pour transmettre une compréhension juste et profonde du bouddhisme. 
Participation Non Adhérents: 
20€
Participation Adhérents: 
14€